keyvision
keyvision
keyvision
keyvision
Les forêts et le climat

L’économie forestière contribue à plus d’un titre à la protection du climat. Une forêt exploitée présente en général un accroissement plus élevé qu’une forêt laissée à elle-même. Ce faisant, elle puise davantage de dioxyde de carbone (CO2) dans l’air pour le fixer dans la biomasse.

Le bois peut remplacer d’autres matériaux de construction. L’acier et le béton consomment beaucoup d’énergie pour leur production et contribuent donc à l’effet de serre. Le bois ne présente pas cet inconvénient.

Même la combustion du bois (bûches, plaquettes, granulés, sous-produits, etc.), pour la production de chaleur et d’électricité, ne dégage pas plus de CO2 que les arbres n’en avaient fixé au cours de leur vie. Le bois est ainsi « neutre pour le climat ». Au contraire, brûler du pétrole, du gaz naturel ou du charbon libère dans l’atmosphère du CO2 supplémentaire qui était resté stocké dans les dépôts fossiles depuis des millions d’années.

Plus d'informations

Office fédérale de l'environnement OFEV
Forêt, bois et CO2
Programme de recherche sur les effets des changements climatiques sur les forêts