keyvision
keyvision
keyvision
Question du mois
Testez vos connaissances sur la forêt!

Octobre

118143.jpg
Zoom

Feuilles jaunes. Photo Isler/ForêtSuisse.
En automne, il se passe beaucoup de choses dans la forêt. Les propriétaires forestiers et les exploitations commencent la récolte des bois et ferment des chemins pour garantir la sécurité des promeneurs. Les arbres âgés récoltés font de la place au recrû et serviront plus tard à fabriquer par exemple des maisons et des meubles. Des champignons sortent du sol, les châtaigniers, les chênes et les fusains portent leurs fruits, l’ortie et le millepertuis poussent vigoureusement. Les cerfs s’accouplent, les loirs mettent bas à leurs petits, le coucou s’envole vers le sud. Et les arbres, que font-ils ? Ils se parent de feuilles de toutes les couleurs qui brillent magnifiquement dans le soleil automnal.

 Pourquoi les feuilles aux si belles couleurs finissent-elles par brunir et tomber ?

  1. Pour que les tas de feuilles protègent du froid les petits animaux de la forêt comme le hérisson et le loir, et pour éviter que le sol forestier se dessèche ou ne gèle excessivement.
  2. Les arbres évaporent beaucoup d’eau à travers leurs feuilles. Comme leurs racines ne peuvent plus absorber que de faibles quantités d’eau en raison du froid hivernal, ils perdent leurs feuilles, suspendent la photosynthèse et conservent pour eux le peu d’eau qui reste. En outre, les branches dénudées résistent mieux à la pression de la neige.
  3. C’est un pur caprice de la nature.

Merci d' envoyer la réponse accompagnée de votre adresse à info(at)wald.ch et n'oubliez pas d'indiquer le prix que vous souhaitez! Bonne chance!

Pour en savoir plus

 



Les prix du concours

 Vous pouvez choisir entre deux prix. Merci d'indiquer votre choix.

schlag_Waldfuehrer_FR_ 200.jpg
Zoom

Guide des curieux en forêt
Le fil rouge de ce livre est une trame de 300 questions conrètes sur les forêts, les arbres et les animaux. Cet ouvrage récemment actualisé n'est pas en premier lieu destiné à determiner des plantes ou des animaux, mais à répondre simplement aux nombreuses questions que se posent les curieux et les curieuses au contact de la forêt. 

250 pages, nombreuses illustrations, broché
8e édition, 2016
ISBN 978-3-85932-796-2

Disponible auprès de WERD&Weber AG Verlag ou de ForêtShop

Nouvelle édition 2016!

78630.jpg

 

Le couteau de poche Victorinox "Forester"

avec 12 outils

 



Solution de septembre

117867.jpg
Le casse-noix moucheté. Photo WSL/Eike Lena Neuschulz
Les arbres risquent d’être dépassés par les événements. Certes, la nature réagit à son propre rythme à l’évolution des conditions climatiques. Mais le réchauffement est tellement rapide qu’elle peine à suivre. C’est ainsi qu’en Suisse, les spécialistes de la forêt se demandent combien de temps le hêtre et l’épicéa résisteront à la chaleur sur le Plateau, s’ils parviendront à migrer dans des régions plus élevées, et quelles essences devraient être plantées en prévision d’un climat qui, dans 50 à 100 ans, devrait être en moyenne jusqu’à 4 degrés plus chaud qu’aujourd’hui. Par ailleurs, les chercheurs ont remarqué que le déplacement d’une essence à des altitudes plus élevées ne dépendait pas seulement du climat, mais aussi de ses interactions avec les plantes et les animaux. Par exemple, pour disséminer ses semences qui ne peuvent pas être portées par le vent, l’arolle a besoin d’un transporteur. Mais ce dernier n’a aucune envie de s’installer sur les hauteurs et continue de cacher les semences dans les forêts d’arolle de moyenne altitude. Les essais menés par l’homme pour faire germer les semences à des altitudes plus élevées n’ont pas eu beaucoup de succès. Comment s’appelle le transporteur des semences d’arolle ? Il ne vit pratiquement que d’elles.

Réponse. 
Le casse-noix moucheté

La gagnante
Monika Kern, 8902 Urdorf

Nos félicitations

 

Plus d'infos

Institut fédéral de recherches sur la forêt, la neige et le paysage WSL
La limite alpine des arbres n'est pas uniquement déterminée par le climat