Ma forêt.
Ta forêt.

Ma forêt.
Ta forêt.


Je structure ma forêt.
Afin de t’offrir un
splendide paysage.

Carlo Scheggia

Garde forestier à Alto Malcantone, engagé depuis des décennies dans la castanéiculture tessinoise

La châtaigne, appelé jadis le pain des pauvres, nous préservait de la famine. Les châtaignes ont été pendant des siècles l’alimentation de base de la population du Tessin. Depuis le milieu du XXe siècle, elles ont cependant perdu de l’importance et les châtaigneraies sont revenues à l’état sauvage.

C’est pourquoi nous, l’arrondissement forestier, nous nous sommes engagés en étroite collaboration avec la bourgeoisie d’Arosio, le propriétaire forestier, pour la renaissance du châtaignier dans les années 1990. Nous sommes parvenus à remettre en culture de nombreux arbres parfois pluricentenaires. Aujourd’hui, il est possible de découvrir des selves de châtaigniers en de nombreux endroits. En outre, nous avons créé le Sentier des châtaigniers qui conduit à travers Alto Malcantone et les villages tessinois. Il permet de découvrir au plus près le châtaignier comme bien culturel, sa transformation et une nature époustouflante.

En tant que garde forestier, Carlo Scheggia est prestataire au service des propriétaires forestiers. Il connaît également leur perspective – et ce à double titre. Il est propriétaire d’une forêt privée mais également membre du comité au sein de la Fédération cantonale des bourgeoisies et corporations (L’Alleanza Patriziale (ALPA) ed i Patriziati Ticinesi) et connaît la situation compliquée de ces organismes qui ne génèrent aucun revenu fiscal et ne peuvent se permettre aucun déficit dans la forêt.

L’amour de la forêt marque toute la vie de Carlo Scheggia et des quelque 250 000 propriétaires forestiers en Suisse. Et permet de préserver de beaux paysages et de belles traditions.

Exploitation de la forêt

L’exemple du châtaignier illustre bien la diversité de la forêt. Pendant des siècles, le châtaignier a nourri des familles entières au Tessin. L’arbre était utilisé dans son intégralité: les fruits étaient cuisinés et mangés, le bois pour la construction, les feuilles comme litière pour les animaux. Jadis, le châtaignier protégeait de la famine et de la pauvreté. Aujourd’hui, il est synonyme de plaisir culinaire et de détente dans la nature. Les châtaignes sont consommées entières, ou sous forme de farine, de cornflakes, de crème glacée, de vermicelles ou de pain. Ce multitalent de la forêt permet également de produire des liqueurs et des bières.

 

Entretien du paysage

Les exploitants, exploitantes et propriétaires exécutent de nombreuses tâches; ils s'occupent notamment de l'entretien du paysage forestier. Ce n'est pas seulement une question d'esthétique. Les soins sylvicoles contribuent à la santé et à la vitalité de la forêt, afin que celle-ci puisse remplir au mieux ses nombreuses fonctions, de la production de bois et de biens matériels à la protection du climat, en passant par des prestations récréatives pour ses visiteurs.